AIRE DE CONSERVATION DE NGORONGORO

L’UNESCO a inscrit, au Patrimoine Mondial de l’Humanité et comme réserve internationale de la biosphère, l’aire de conservation de Ngorongoro (le cratère Ngorongoro celui d'Empakai et des Gorges d’Oldupai).

C’est une expérience pionnière en proposant de faire coexister population locale (Maasai) et vie sauvage. Les animaux sauvages sont protégés comme dans un parc national avec les mêmes règles. Les cratères sont réservés exclusivement à la vie sauvage, le reste du territoire est en zone protégée mais en tant que réserve avec une présence et activité humaine, celle des Maasais. Peuple pasteur, ils y vivent avec leurs troupeaux.

Le cratère Ngorongoro, au centre de l’aire de conservation, en est l’attraction principale. Large caldeira d’un diamètre de 19km sur 610m de profondeur, il est délimité par les montagnes qui l’entourent.

Le professeur Bernard Grzimeck a écrit « il n’y a rien de comparable. C’est l’une des merveilles du monde ». Le panorama du belvédère est à couper le souffle. Le fond du cratère est une immense plaine où on y découvre buffles, gnous, zèbres, gazelles, élands, éléphants sans oublier les rhinocéros noirs et une grande population de prédateurs, lions, hyènes, chacals.

Avec de la chance, le guépard et le léopard peuvent également y être vus.